Bilan comptes bourses transactions boursières 2014

- 5 commentaires
Le bilan financier sur mes 2 comptes bourses (ig et binck) en 2014 a été positif pour la 13ème année de suite (2002 1ère année positive, 2014 13ème année positive), sachant que désormais le trading en bourse pour moi est devenu secondaire pour moi (je suis devenu rentier depuis 2011, je n'ai plus besoin de trader pour avoir de quoi vivre, comme c'était le cas de 2002 à 2010, c'est donc maintenant accessoire pour moi), tant en termes de :
- capital mobilisé (quelques milliers d'euros au maxi sur les 2 comptes de trading confondus)
- temps passé (j'ai passé de nombreux mois sans trader, j'ai fait quelques trades histoire de faire fructifier un peu de capital à un meilleur taux que les rendements sans risque tels les livrets ou fonds euros assurance-vie, qui comme vous savez sont désormais à des taux très bas...)
Voir mon dernier bilan financier pour comprendre ce qui occupe désormais l'essentiel de mon capital/rendement et ce qui fait désormais l'essentiel de mon revenu (contrairement à la période de 2002 à début 2011, où la bourse était mon principal revenu sur la période) :
https://aribaut.com/bilan-financier-bourse-gestion-capital-patrimoine-novembre-2014
https://aribaut.com/repartition-gains-en-bourse-capitaux-patrimoine-12-novembre-2014
Mon compte de trading IG Markets, gain net de frais : +402,97 euros réalisés via des trades sur CFD indiciels, et avec un capital initial et total déposé de quelques centaines d'euros (moins de 1000 euros déposés, y compris avec le dernier dépôt vers la mi-octobre 2014, une performance globale supérieure à 50% sur le capital mobilisé.
Quelques copies d'écrans de mon compte IG :



Chez binck, ça se complique parce que sans le vouloir, j'ai encaissé un dividende de 6,40 euros (5 titres, détachement 1,28 euros par titre), ça faisait longtemps que j'avais pas encaissé un dividende, et je vois que le régime fiscal a beaucoup changé, c'est bien pire qu'avant, c'est devenu horrible, il m'a été prélévé d'office 36,5% (21% forfaitaire + 15,5% taxes sociales, soit 2,33 euros sur ce div de 6,40 euros) sur un gain/revenu qui n'existe même pas ! Puisque lorsqu'on détache de 1,28 euros un dividende, le cours se retrouve immédiatement amputé de 1,28 euros, donc à ce stade gain = 0 euros, pourtant ce gain fictif de 1,28 euros est taxé d'office comme un gain acquis, l'horreur fiscalement parlant, comme je suis peu imposable tout ou partie des 21% prélevés me seront rendus des lustres après ... le prélèvement est compté comme moins-value et le détachement aussi, et en même temps c'est taxé d'office à un % correspond à un gros gain ... bref allez comprendre la logique à la noix du délire fiscal, du coup, ça fausse tout par rapport aux plus/moins values ...et impossible de changer l'option fiscale sur dividendes (exemption de prélèvement à la source) en cours d'année, fallait le demander l'année précédente, et faut le demander chaque année avec une année d'avance, joli traquenard fiscal sur le principe, heureusement que la surprise porte sur un petit montant ...
Le bilan 2014 (avec 500 euros déposés en mars 2014 et 3000 euros en octobre 2014, compte quasi vide avant, puis retiré les 3000 en décembre 2014 car je ne faisais rien avec sur le compte) est :
- plus-values 2014 avec mes 500 (mars) puis 3000 euros (déposés mi-octobre retirés en décembre) : +28,10 euros sur tracker cac haussier et +22,49 euros sur tracker cac baissier, soit +50,59 euros nets de frais en faisant pas grand chose, en faisant mumuse à utiliser des ordres gratuits (il m'en reste à la pelle) sans prendre de risques et en attendant une réelle rechute des marchés.
- dividende de 6,40 euros dont 2,33 euros (36,5%) de prélèvement d'office sur le détachement du dividende soit 4,07 euros reçus sur le compte au lieu de 6,40 euros comme c'était le cas avant ce changement fiscal sur les dividendes.
Quelques copies d'écrans de mon compte binck :


Total gains nets de frais IG + Binck : 402,97+50,59 soit +453,56 euros nets de frais avec quelques milliers d'euros (solde moyen annuel inférieur à 2000, puisque de nombreux mois avec les comptes quasi-vides sans trader) en tradant occasionnellement dans l'année, l'objectif de faire mieux que les taux sans risque sur cette portion de capital en y passant peu de temps est largement dépassé. J'ai la flemme de calculer exactement, mais par rapport au capital réellement mobilisé on dépasse tranquillement les 20% de rendement annuel net de frais.
Bonne fin d'année à tous ^^

5 commentaires

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot rjap2fc ?